Eco et Business › Agro-industrie

RDC: Nestlé annonce la fermeture de son usine à Kinshasa

Vue en contre plongée d'un bâtiment de Nestlé / (c) Droits réservés

Le géant suisse de l’alimentation Nestlé a annoncé la fermeture de son usine à Kinshasa en République démocratique du Congo, a-t-on appris dimanche auprès du groupe. Le groupe se met ainsi « en marge  » d’un marché potentiel d’à peu près 80 millions d’habitants, mais rongé par une terrible instabilité politique.

« En République démocratique du Congo, (RDC) nous fermerons notre usine et notre siège social d’ici la fin du mois de janvier et poursuivrons le développement de notre modèle économique de distribution par des tiers », a indiqué une porte-parole du groupe.

« Environ 120 personnes seront affectées par cette décision », a-t-elle ajouté, précisant que Nestlé propose à ses salariés « un ensemble de mesures compensatoires plus favorable que prévu par la législation du travail au plan local ».

Présent en RDC depuis 2009, Nestlé avait ouvert une usine de fabrication des produits Maggi (cubes de bouillon de volailles…) pour un investissement estimé à 15 millions de francs suisses. Nestlé ne cesserait depuis d’enregistrer des pertes.


Cet investissement était pourtant bienvenu pour la RDC qui, comme de nombreux pays d’Afrique centrale, cherche à renforcer sa base industrielle pour cesser de n’être qu’un exportateur de minerai, la richesse du pays.

Notons que bien avant Nestlé, en  octobre, c’est la filiale congolaise du géant néerlandais de la bière Heineken, Bralima, qui avait annoncé un plan de restructuration.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut