Santé › Actualité

Nord-Kivu: l’épidémie de choléra fait 34 décès (Officiel)

Ce bilan a été annoncé le lundi 30 octobre par le ministère de la Santé, dans le rapport de la semaine allant du 16 au 22 octobre 2017.

Trente-quatre personnes sont mortes suite à l’épidémie de choléra dans la zone de santé de Pinga, en territoire de Walikale (Nord-Kivu), depuis son apparition en juillet dernier. Ce bilan a été annoncé le lundi 30 octobre 2017 par le ministère de la Santé, dans le rapport de la semaine 42 (du 16 au 22 octobre 2017), élaboré dans le cadre du Programme National d’Élimination de Choléra et de lutte contre les autres Maladies Diarrhéiques (PNECHOL-MD).

Selon ce rapport, la prise en charge précaire des premiers cas observés dans cette région est à la base de la croissance de l’épidémie. A cela s’ajoutent de mauvaises pratiques lors de l’enterrement des corps.

« Les premiers cas ont été pris en charge dans des conditions très précaires d’hygiène dans la zone de santé de Pinga, dans la localité d’Odinga. Les pratiques d’enterrement non-sécurisé ont fortement contribué à la transmission de la maladie au sein de la population regroupée à Odinga », peut-on lire dans le rapport.


Le PNECHOL-MD déplore également dans son rapport le difficile accès dans cette localité de l’équipe du ministère de la Santé à cause de l’insécurité.

“Des milices bloquent l’accès à cette zone rendant difficile l’approvisionnement en intrant. Le vendredi 27 octobre dernier, une équipe de la division de la santé Nord-Kivu, transportée par les hélicoptères de la Monusco sous escorte des casques bleus, est arrivée sur  le terrain avec des caisses d’intrants pour la population. Mais, sur place, ils ont découvert une cité quasi-déserte, car la majorité de la population, traumatisée, avait fui à cause de l’insécurité et de la succession des décès liés à l’épidémie de choléra”, ajoute le rapport.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut