› Politique

Le mouvement citoyen ECCHA propose la présidentielle en mars 2018

Ce mouvement rejette le calendrier électoral publié par la Commission électorale nationale indépendante.

Le mouvement Engagement citoyen pour le changement (ECCHA) propose l’organisation de la présidentielle en mars 2018. Cette structure rejette le calendrier électoral publié par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), estimant qu’il ne vient que prolonger le mandat de l’actuel chef de l’Etat.

«Nous avons fait appel à la population d’appliquer l’article 64, alinéa 1 qui demande de faire échec à celui qui tente de prendre le pouvoir par la force. Nous sommes débout et appelons toute la population à être derrière nous», a affirmé jeudi 9 novembre Teddy Lukongo, coordonnateur chargé des Finances et de la Logistique au sein d’ECCHA.


Pour ce mouvement, c’est au nouveau président élu d’organiser-après une période transitoire-les élections législatives et tous les autres scrutins, au courant de la  même année.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut