› International

L’ONU veut examiner les questions liées aux blanchiments de capitaux qui soutiennent les groupes armés

Dans une déclaration adoptée le 7 novembre dernier, le Conseil de sécurité de l’ONU a encouragé le Groupe d’experts à examiner les questions liées au financement des groupes armés en RDC.

« Le Conseil encourage le Groupe d’experts de l’ONU à examiner, dans le cadre du mandat actuel et en consultation avec le Groupe d’action financière et les mécanismes internationaux mis en place, ainsi qu’en coopération avec les autorités congolaises compétentes, les questions liées aux activités financières illicites, notamment de blanchiment de capitaux, qui soutiennent les opérations des groupes armés et des réseaux criminels impliqués dans des activités déstabilisatrices en République démocratique du Congo », dit un communiqué officiel du Conseil de sécurité.

L’Organisation des Nations Unies encourage également le Groupe d’experts à formuler, en collaboration avec les États et les organisations internationales compétentes, notamment l’Organisation de l’aviation civile internationale et l’Association du transport aérien international, des recommandations en vue d’harmoniser et de renforcer le contrôle du transport d’or brut dans les bagages à main.


« Le Conseil rappelle qu’il a décidé, au paragraphe 3 de sa résolution 2360 (2017), que les actes qui compromettent la paix, la stabilité ou la sécurité de la République démocratique du Congo comprennent le fait de planifier, diriger ou commanditer des attaques contre des soldats de la paix de la MONUSCO ou des membres du personnel des Nations Unies ou des personnels associés, notamment les membres du Groupe d’experts, ou d’y participer, et se déclare prêt à désigner aux fins de sanctions les personnes et les groupes responsables de ces attaques », ajoute le communiqué.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut