Politique › Institutions

Kasaï: des députés provinciaux « empêchés » d’accéder à l’hémicycle

Le bâtiment de l'assemblée provinciale du Kasaï-Occidental (Photo André Kambala)

Ces derniers voulaient apurer des dossiers laissés en suspense à cause de la suspension fin septembre 2017 des activités parlementaires dans la province.

Les députés provinciaux du Kasaï se plaignent d’avoir été empêchés ce vendredi par des policiers d’accéder au bâtiment de l’assemblée provinciale pour ouvrir une session extraordinaire. D’après le député Médard Mandjuandjua qui a livré l’information à Radio Okapi, la tenue de cette session a été approuvée par le bureau de l’organe délibérant à la suite d’une requête de plusieurs députés.

Ces derniers voulaient apurer des dossiers laissés en suspense à cause de la suspension fin septembre 2017 des activités parlementaires dans la province.

L’élu s’est dit « étonné » que la police intervienne pour empêcher les députés de tenir une séance plénière, rappelant que la mesure suspendant les activités de l’assemblée provinciale a été levée depuis le 29 décembre.


« On apprend curieusement qu’il y a un dispositif policier autre que les policiers habituels de notre assemblée. Il n’y a pas d’accessibilité, même le rapporteur adjoint qui voulait aller dans son bureau, on ne l’a pas accepté. Les agents n’entrent pas. Nous avons pourtant des arriérés à solder parce qu’on a fait plusieurs mois sans tenir une séance plénière » a déploré le député Mandjuandjua.
Selon des sources proches de l’assemblée provinciale, les policiers sont intervenus « sur ordre de la hiérarchie ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut