Eco et Business › Agro-industrie

Kasaï-Central : hausse des prix du maïs dans les marchés à Kananga

Cette augmentation serait liée à la pénurie de ce produit dans les marché consécutif au manque de carburant.

Le prix de maïs a augmenté sur le marché de Kananga, dans le Kasaï-Central, depuis une semaine. Une mesure communément appelé «meka» qui coutait 1 500 FC (0,9 USD) se vend actuellement à 1 900 (1,22 USD), voire 2000 FC (1, 29 USD). Plusieurs vendeuses de cette denrée alimentaire expliquent que cette situation est liée au manque de ce produit sur le marché consécutif au manque de carburant.

«L’on nous a rapporté qu’il n y a pas de carburant. C’est ce qui explique cette rareté ayant occasionné l’augmentation du prix de maïs», raconte une vendeuse. Cette hausse de prix de maïs inquiète également les acheteurs.

«Cette situation nous inquiète, parce que nous avons des enfants à nourrir. Avec cette augmentation, comment allons-nous vivre. Les prix doivent baisser sur le marché», réclame un acheteur.
Selon plusieurs sources, la Société nationale de chemin de fer (SNCC) manquerait du carburant pour transporter des tonnes de maïs bloqués vers Mweka.


Le comité d’évacuateurs et d’acheteurs de maïs, par contre, indique avoir trouvé du carburant pour aider la SNCC à transporter le maïs en direction de Kananga.

«Nous, opérateurs de maïs, nous avons acheté notre propre carburant. Il s’agit d’environ 10 m3. Le carburant se trouve aux installations de la SNCC. Qu’elle prenne ce carburant pour transporter du maïs», affirme Benjamin Memba, vice-président du comité d’évacuateurs et d’acheteurs de maïs.

Cette corporation souligne qu’elle compte sur plusieurs centaines de tonnes de maïs à ramener à Kananga pour faire baisser le prix de cette denrée sur le marché.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut