Politique › Institutions

Kasaï-Central : les députés provinciaux décident de traduire Alex Kande en justice

Le Capitole, siège de l'assamblée provinciale du Kasaï-Central à Kananga.

Il est reproché à l’ex-gouverneur de mauvaise gestion, de détournement des véhicules de l’Etat et de plus de 3 millions de dollars américains.

Seize députés provinciaux du Kasaï-Central ont décidé de traduire en justice le gouverneur déchu Alex KandeIls indiquent avoir levé cette option après l’adoption, mercredi 4 octobre lors de la plénière de l’assemblée provinciale de Kananga, de la motion de censure contre l’ancien gouverneur par un groupe des députés.  

«Nous décidons de mettre en accusation Monsieur Alex Kande Mumpompa devant la Cour de cassation, afin qu’il réponde des faits qui lui sont  reprochés et de rétablir la province du Kasaï-Central dans ses droits »,  a expliqué Manix Kabuanga, le rapporteur de l’organe délibérant.


Pour les seize élus, ces faits infractionnels sont tellement préjudiciables à la province que l’assemblée provinciale ne puisse se contenter que de la seule déchéance de Kande.

Il est notamment reproché à l’ex-gouverneur du Kasaï-Central plusieurs griefs dont la mauvaise gestion, le détournement des véhicules de l’Etat et de plus de 3 millions de dollars américains.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut