Politique › Sécurité

Goma : la police menace d’arrêter tous ceux qui vont engager des manifestants

Des manifestans de l'opposition lors de la Journée ''carton jaune'', le 19 octobre 2016 à Goma.

L’inspecteur provincial de la police du Nord-Kivu, le général Placide Nyembo a rappelé à la population de vaquer librement à ses occupations.

«La police va arrêter tous ceux qui vont tenter de troubler l’ordre public», a menacé l’inspecteur provincial de la police au Nord-Kivu, Placide Nyembo, lundi 13 novembre lors de la parade hebdomadaire à Goma. Il a demandé à la population locale de ne pas suivre le mot d’ordre lancé par «les inciviques», qui appellent la population a des manifestations pour demander l’alternance politique en RDC alors que le mouvement citoyen Lucha prévoit des manifestations cette semaine.
 
Le général Placide Nyembo a rappelé que la population doit vaquer librement à ses occupations.
 
«Nous avons suivi dans de réseaux sociaux des inciviques qui écrivent et demandent à la population de ne pas aller travailler. Moi je pense que c’est anormal. Je demande aux parents d’envoyer les enfants à l’école, d’aller travailler. J’apaise la population de ne pas suivre le mot d’ordre des inciviques qui se droguent par-dessus le marché», a déclaré l’officier de police.
 
Selon lui, la police est mobilisée par traquer tout celui qui tenterait de troubler l’ordre public. «La rue appartient à l’Etat. Quelqu’un ne peut pas se taper à la poitrine et décider de troubler l’ordre public. Il aura en face de lui la police nationale congolaise», a-t-il martelé.
 
Ces menaces de la police interviennent après une manifestation des jeunes d’un nouveau mouvement citoyen dénommé «Les Déboutistes» dans le quartier Ndosho de Goma. La police a dû faire usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.


Mais, ces derniers ont promis de continuer avec d’autres «actions toute la semaine jusqu’à ce [que l’un d’entre eux] soit libéré».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut