Personnalités › Interviews

Le Festival Alimenterre projette le désordre alimentaire

Droits reservés.

La 2ème édition du Festival Alimenterre ouvre ses portes du 25 au 29 novembre 2017, à Kinshasa.

SOS Faim organise la 2ème édition du Festival Alimenterre du 25 au 29 novembre 2017, à Kinshasa. Ce festival propose au public une sélection de films qui mettent en évidence les désordres alimentaires mondiaux. Au total, 20 projections-débats dans 5 lieux différents sont prévus en plus d’une exposition photos et d’un marché paysan. François Cajot de SOS Faim apporte quelques reponses.

Quels sont les objectifs de cet événement ?

Le Festival Alimenterre propose au public une sélection de films documentaires qui mettent en exergue les désordres alimentaires mondiaux et leurs impacts sur notre vécu quotidien.  C’est un événement intéressant d’informations, d’échanges et de débats pour ceux qui s’intéressent aux enjeux fondamentaux de l’alimentation et de l’agriculture en RDC. SOS Faim et les autres partenaires du Festival espèrent ainsi porter le plaidoyer des organisations paysannes en faveur de l’agriculture familiale.

Pourquoi avoir choisi ce mode de communication ?

SOS Faim est conscient de la force de l’image et de sa capacité à toucher le public. Le documentaire est un véritable lanceur d’alerte et un excellent outil de sensibilisation. SOS Faim souhaite soutenir des productions cinématographiques engagées et s’associe à des coproductions telles que le documentaire de Marie-Monique Robin, «Les moissons du futur», projeté en 2014 en avant-première. Ce film a, par ailleurs, été doublé en Lingala, l’année dernière, pour être projeté à Kinshasa. A partir de 2018, nous espérons appuyer également des producteurs/réalisateurs congolais via le « Prix du Festival de films Alimenterre » qui récompensera un documentaire de la sélection.

Qu’espérez-vous à l’issue de l’événement ?

L’objectif est de sensibiliser et de mobiliser les citoyens, les acteurs du secteur agricole, les partenaires techniques et financiers et les décideurs congolais afin d’influencer les politiques et programmes qui ont un impact sur la faim et la pauvreté en RD Congo. Le Festival est un moment convivial qui permet aux personnes présentes de s’informer sur ce qui se passe dans le monde et d’en débattre en fonction des réalités du pays.

L’ONG belge est active depuis 1964 dans la lutte contre la faim et la pauvreté en milieu rural en Afrique et en Amérique latine. Elle travaille avec des partenaires locaux tels que des organisations paysannes, des associations de producteurs ou des institutions de microfinance.


Lieux de projection

Texaf Bilembo : av. Colonel Mondjiba, n° 372, près de l’ambassade de France

Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa – av. de la Nation, 206 Gombe, en diagonale de City Market

Cenadep – site UCOOPMAKIN, terminus Cecomaf, Kimbanseke

Cered-Fsav/ulc – Mongata, 22 km après MBAKANA sur la Nationale n° 1

ERAIFT : au sein de l’UNIKIN, entrée des Cliniques Universitaires de Kinshasa

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut