› International

CPI: ouverture des audiences en appel de Jean-Pierre Bemba

Du 9 au 16 janvier 2018 se tiendront les audiences en appel dans l’affaire Jean-Pierre Bemba Gombo contre le bureau du procureur de la Cour Pénal Internationale.

L’ancien vice-président congolais, reconnu coupable par la Cour pénale internationale de subornation de témoins dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, a été condamné mercredi 22 mars 2017 à un an d’emprisonnement et 300 000 € d’amende.

« Jean-Pierre Bemba est condamné à un an d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende » pour subornation de témoins, a indiqué la CPI mercredi 22 mars 2017 sur son compte Twitter.

« La Chambre a ordonné que l’intéressé purge cette peine à la suite de celle prononcée à son encontre dans l’affaire principale », indiquait, dans un communiqué, la CPI, faisant référence à la précédente condamnation de l’ancien vice-président congolais à 18 ans de prison pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

La Chambre « a également condamné Jean-Pierre Bemba à une amende de 300 000 €, qu’il devra verser à la Cour dans un délai de trois mois à compter de la décision relative à la peine, et qui sera ensuite transférée au Fonds au profit des victimes », ajoute le texte.


Le procureur avait requis huit ans de prison à l’encontre de Jean-Pierre Bemba, jugé coupable mi-octobre 2016 d’avoir influencé quatorze témoins, présenté de fausses preuves et sollicité la déclaration de faux témoignages.

Fin septembre, l’ancien vice-président de la RDC avait fait appel de cette condamnation, dénonçant des vices de forme et évoquant notamment l’arrestation de son avocat durant le procès.

À en croire ses proches, Ils vont tenter de présenter certains éléments qui font croire que Jean-Pierre Bemba sera acquitté à l’issue du procès en appel en vue de prendre part à la prochaine présidentielle prévue en décembre 2018.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut