Santé › Actualité

Baisse de cas de choléra : la moyenne journalière est passée de 150 à 21 cas

Baisse de cas de choléra au Nord-Kivu.

Plus de 5 800 cas de choléra avec 21 décès ont été enregistrés depuis le début de cette épidémie en juillet dernier.

Vingt-un cas de l’épidémie de choléra sont en moyenne enregistrés par jour dans les zones de santé de Goma, Karisimbi et Nyiragongo au Nord-Kivu. Au début de l’épidémie en juillet dernier, c’est entre 100 et 150 cas qui étaient enregistrés chaque jour, selon les responsables sanitaires en province. Ils indiquent que c’est grâce aux efforts dans la prise en charge que la situation s’améliore.

A l’hôpital provincial du Nord-Kivu, l’une des 8 structures où est installé le centre de traitement et de prise en charge des malades de choléra, 7 malades seulement sont pris en charge. Les semaines dernières, l’hôpital recevait une cinquantaine de patients par jour. Le Médecin Directeur adjoint parle des cas sporadiques qui arrivent.

Dr Célestin Ndaliko, chef de bureau de l’Information sanitaire à la division provinciale de la Santé au Nord-Kivu, se dit satisfait des efforts consentis dans cette lutte par tous les partenaires quant à la prise en charge.


«Notre système de prise en charge a bien fonctionné. Ce qui a fait qu’on a évité la catastrophe, parce qu’avec tous les nombres de cas, on est déjà au-delà de 5 000 cas. C’est une des grosses épidémies qu’on a vécue», s’est-t-il réjoui.

Il appelle toutefois à plus d’efforts «efforts pour baisser encore davantage ces chiffres.». «Nous souhaitons aussi que tous nos partenaires qui nous accompagnent par rapport à cette prise en charge, ne puissent pas baisser les bras», a exhorté Dr Célestin Ndaliko.

Il a ajouté que des dispositifs mis en place et des unités de prise en charge dans les structures sont en train d’être réduits petit à petit. Plus de 5 800 cas de choléra avec 21 décès ont été enregistrés depuis le début de cette épidémie en juillet dernier dans les 3 zones de santé : Goma, Karisimbi et Nyiragongo notamment.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut