Politique › Actualité

Assemblée provinciale de Kinshasa : Roger Nsinga saisit la justice

Roger Nsingi.

Le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa, a rejeté ce vendredi 6 octobre la décision de sa destitution votée par les députés provinciaux de Kinshsa.

Au lendemain de sa déchéance du poste du président de l’assemblée provinciale de Kinshasa, Roger Nsingi a rejeté ce vendredi 6 octobre, la décision des députés provinciaux. Il estime que la plénière au cours de laquelle les députés ont décidé de le destituer, a été organisée de manière « informelle » et donc illégale. Il dit avoir saisi la justice à cet effet.

Roger Nsingi pointe notamment le fait que cette plénière a été convoquée par son adjoint, en violation du règlement intérieur de l’organe délibérant de Kinshasa :

« Moi, je resterai toujours dans les textes. Si vous lisez notre règlement intérieur, vous allez voir que c’est le président de l’assemblée qui convoque la plénière. Le vice de l’assemblée provinciale de Kinshasa peut convoquer une plénière seulement si le président est empêché. Et comme vous le savez, je n’avais pas été empêché.»


Quant aux accusations qui se qui pèsent sur lui, notamment celle d’incompétence, le président de l’assemblée provinciale déchu s’étonne qu’on taxe d’incompétent quelqu’un qui a passé dix ans à la tête de cette institution.

Quant aux soupçons de détournement des salaires des agents administratifs de l’assemblée provinciale, M. Nsingi fait remarquer que « ce n’est pas le président de l’assemblée qui paie les agents administratifs » et souligne que le problème de non-paiement de ces fonctionnaires se pose dans toutes les assemblées provinciales de la RDC.

Il dit avoir saisi la justice pour qu’elle tranche ce bras-de fer.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut