Politique › Actualité

Assemblée nationale : Aubin Minaku invite les députés de l’opposition à regagner l’hémicycle

Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale.

L’invitation intervient à la suite de la suspension de la participation de l’opposition aux plénières de l’Assemblée nationale de la Rdc.

Le président de l’Assemblée nationale invite les députés de l’opposition à regagner l’hémicycle pour continuer les travaux de la chambre basse du parlement. A-t-on appris de RadioOkapi.net. Selon le média onusien, cette  invitation a été faite le 9 octobre 2017 au Palais du peuple lors d’un échange Le président de l’Assemblée nationale et les présidents des groupes parlementaires de l’opposition.

Cette invitation du président de la chambre basse du parlement intervient après l’incident survenu lors de la plénière de vendredi dernier consacrée à l’examen de deux motions de défiance initiées contre le ministre de l’Intérieur Emmanuel Shadary et celui de la Justice Alexis Thambwe Muamba.

Les deux motions avaient été mises en échec par une motion incidentielle du député Zacharie Bababaswe. Ce dernier dénonçait des fraudes en signature et en date dans les deux motions de défiance.

La motion incidentielle du député Zacharie Bababaswe avait alors suscité des protestations de la part des députés de l’opposition. Le débat à l’Assemblée nationale s’est déroulé sous une forte pression et les élus nationaux de l’opposition avaient boycotté la plénière.


La rencontre du 09 octobre avait donc pour objectif de ramener l’accalmie au sein de l’Assemblée nationale. A en croire le député Paul Katshongo, président du groupe parlementaire PPRD qui était aussi convié à cette réunion, Aubin Minaku a proposé deux pistes de sortie de la crise à savoir : retourner à la Cour constitutionnelle pour l’interprétation de son propre arrêt, ou simplement demander à la plénière de l’Assemblée nationale de trancher.

Pour lui, le président de l’Assemblée nationale a demandé aux députés de l’opposition de regagner l’hémicycle en vue de continuer à traiter «d’autres matières aussi importantes».

Le député de l’Opposition Muhindo Nzangi  indique pour sa part qu’il n’est pas question de retourner dans l’hémicycle. Mais il promet que l’opposition va continuer les échanges pour régler la question.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut